[Premiers CVs]

L'Oiseau Light


En vol Pour pouvoir voler par tout petit temps, l'Oiseau Light est construit en carbone 4 mais a pourtant une envergure de 3,60 m. La déco est basée sur un râle d'eau sud-américain, mais qui n'a pas du tout cette forme. Celle-ci n'est d'ailleurs pas esthétiquement très satisfaisante, la partie extérieure de l'aile ayant un bord d'attaque en partie concave alors qu'il devrait être convexe... Ah, les contraintes techniques... Pour le Spiralier (voir plus loin), j'ai fait autrement.

Au sol, de dessus L'Oiseau Light est un cerf-volant simple, basé si on veut sur un Eddy très élargi et pas mal découpé. Un petit mât central et des haubans maintiennent d'une part le dièdre, d'autre part la courbure longitudinale qui empêche l'oiseau de passer au dessus de la tête. Pour des détails, lisez l'article "L'Oiseau Light".
En vol
Finalement, la forme antinaturelle de l'aile m'a suffisamment gêné pour que je m'emploie à la modifier : J'ai déplacé le raccord central, mais gardé la toile, il a fallu retailler un peu, mais pas trop. Apparemment, il vole comme l'ancien : j'ai volé avec vent faible par temps de brouillard, et je l'ai vu disparaître à 80 m mais je déroulais toujours...


Le Rokkaku


Déco : oiseau ! Mon rokkaku a été un passage obligé pour pouvoir participer aux combats de rokkakus. Il fait suite à mon précédent (qui avait été construit pour rechercher l'Oiseau Light dans un arbre du Bois de Boulogne où il était resté une semaine), et qui a été piqué sur un terrain de la région parisienne... Celui-ci fait environ 1 m. Les transversales sont en carbone 4, la longi en carbone 4 ou 5,5 selon le vent. Il est décoré d'un oiseau (oui, encore) très agressif pour impressionner les adversaires, mais ça ne les démoralise pas beaucoup ! Avec lui, j'ai quand même gagné plusieurs coupes et une montre.
Il a été refait à neuf une nouvelle fois suite à disparition après un combat de rokkakus à Outreau où il a été coupé et est parti dans la vallée...

haut