[CVs récents]

L'Albatros


Sur la plage...
Avec mon jouet au milieu des (autres) enfants

Un jour, j'ai décidé de faire un grand cerf-volant... Dans ce monde, les petits, même plus beaux ou plus techniques ne sont en effet pas estimés à leur valeur. Et puis un grand cerf-volant, c'est jouissif à faire voler, ça tire, c'est un truc d'homme. Comme je ne voulais pas couper des mètres de tissu pour un machin qui ne volerait pas, j'ai pris modèle sur l'Oiseau Bleu. J'ai gardé les principes de l'armature et du "gréement", de la flèche inverse, de la forme des bouts d'aile mais j'ai quand même changé beaucoup de choses ! Evidemment, j'ai doublé les dimensions, mais j'ai diminué un peu l'allongement relatif, pour ne pas avoir trop de problèmes de torsion. J'ai essayé que toute la toile soit bien tendue, pour que la forme ne change pas selon la force du vent.


Albatros en vol Quand je l'ai mis en vol pour la première fois, je l'ai trouvé beau (forcément) mais j'ai été un peu déçu : il paraît plus petit en vol qu'au sol. Les tests que je fais régulièrement auprès du public donnent des estimations variant entre 2 et 4 m, et pourtant il en fait 6. J'excepte la charmante demoiselle qui m'a dit "12 mètres"... Il s'agit sans doute d'un problème de taille relative du corps et de l'aile. J'ai essayé (en dessin) un corps plus gros, mais ça ne me plaît guère, alors je persiste et assume. Curieusement, quand il est très haut (200 m de fil) on ressent mieux qu'entre 10 m et 100 m qu'il est de taille importante.



En vol de face Le dièdre est assez faible et il vole mieux comme ça. Evidemment, par vent fort, le dièdre augmente mais les ailes se mettent à plat grâce à un dispositif non-breveté. Du coup, j'ai volé jusqu'à force 7 (et peut-être plus, j'ai pas mesuré là-haut) sans dégats. Comme toujours, c'est au contact de la planète que l'on casse le plus souvent : avec peu de fil, les oscillations ne s'amortissent pas voire s'amplifient, et la chute sur la pointe d'aile est mortelle.


Albatros en vol de 3/4 Sinon, dès 20 m d'altitude, le vol est bien stable. Il est même encore plus stable par vent fort où il est carrément rivé sur place. Evidemment, dans les turbulences, il suit le mouvement, mais la longueur de l'aile lui donne une inertie majestueuse.


Au sol
Détail de Structure
Structuré par 2 cannes à pêche, il pèse 800 g et vole de force 1 à force 7. Il y a juste un petit réglage de la bride arrière à faire pour éviter qu'il ne tire trop fort par baston, mais ça ne l'empêche pas de voler si le réglage a été oublié (mais la ligne peut casser, expériences trop vécues). A part ça, à pratiquer le vent fort pendant quelques années, les ourlets commencent à s'effilocher, les coutures à craquer, les fourreaux se percent. Le tissu est devenu tout léger, soyeux et même poreux, il serait temps de le changer, ainsi d'ailleurs que les cannes et les brides...
Pour des plans et détails techniques, voir l'article "L'Albatros".

Albatros de dessus !

AU REVOIR...



haut