reportage Blond 2018

Blond 2018.

Cliquer pour agrandirBlond, un peu au Nord de Limoges, vers Bellac. Un immense terrain, pourvu d'une piste en herbe réalisée par l'équipe menée par Gérard Vauchan, et doté de bâtiments de ferme (et d'une villa, à vendre) qui servent pour différents emplois dont les repas en commun servis depuis... vendredi soir, incroyable ! Samedi matin, François est sur son 31 et fait de la pub pour la participation à Dieppe...

Cliquer pour agrandirLes camping-cars et fourgons ont de la place au bas du terrain, avec une alim électrique s'il vous plaît, et à l'ombre d'arbres pour une bonne moitié.

Cliquer pour agrandirLe terrain avec ses bâtiments. Le groupe de camping-cars là-bas est celui des maquettistes qui veulent pouvoir surveiller leurs engins exposés devant le public.


Cliquer pour agrandirUne des grandes attractions est la présentation de diverses voltiges par des appareils de plusieurs niveaux dont le top national. Ils se posent sur la piste, ou viennent de leur base et y repartent en fin de prestation...

Cliquer pour agrandirCelui-ci a l'air plus puissant, mais je n'ai pas retenu les noms...

Cliquer pour agrandirEn voici un plus calme et plus silencieux. Dans un vent moyen, mais malheureusement avec des baisses, j'ai sorti Megoel après avoir démêlé bien des ficelles et eu du mal à forcer pour assembler (20 mn)...


Cliquer pour agrandirPetit tour vers les boutiques. La LPO, à laquelle je viens d'adhérer, a un stand voué à leur mission : la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Mes cerfs-volants, mais pas que, les remercient !

Cliquer pour agrandirVers midi, Marc et Françoise Devise nous offrent un pot sur leur stand de cerfs-volants souvent orientaux !

Cliquer pour agrandirJoël Goupil a bien sûr monté son jardin de merveilleux moulinets et autres. Il a aussi réalisé cette croix assez esthétique et qui vole bien avec quelques réglages sur le tas !


Cliquer pour agrandirCe Harfang, un peu plus membré que le mien, conçu pour l'indoor, supporte sans problèmes les vents limités d'aujourd'hui...

Cliquer pour agrandirMarc a maintenant bien garni son stand et son exposition outdoor pour séduire les clients de passage...


Cliquer pour agrandirUn fabricant de bâtons torsadés montre le bâton brut de cueillette à arranger ! Il court les forêts comme les chercheurs de champignons, avec ses spots préférés... et secrets, les bâtons mettent 3 ou 4 ans à prendre forme sur pied, alors il faut rester discret !

Cliquer pour agrandirDans les rateliers, les bâtons finis, écorcés, lissés, munis quelquefois d'une poignée sculptée...

Cliquer pour agrandirAu soir, les vents se calment, changement de sport : les Montgolfières vont pouvoir décoller et faire des baptêmes pour des passagers (170 €...)  !


Cliquer pour agrandirPuis on gonfle, d'abord au ventilateur pour donner la forme arrondie, puis avec le brûleur pour chauffer l'air intérieur et mettre à la verticale !

Cliquer pour agrandirVoilà, la bête est en forme et à pied d'oeuvre, les passagers embarquent avant qu'elle ne parte toute seule !

Cliquer pour agrandirLe ballon, la nacelle, les passagers, le pilote, tout le monde est parti pour la ballade... Au sol, l'équipage de transport va suivre, en général un 4x4 et une remorque, pour récupérer avec diplomatie et ramener le total.


Cliquer pour agrandirUn maquettiste fait voler cet amusant "rond" motorisé et pilotable ! Il est doté de 2 "élevons" à l'arrière et est très léger. Son pilote le manie dans toutes les figures et toutes les positions avec une incroyable dextérité ! Un plus petit modèle était destiné à l'indoor...

Cliquer pour agrandirAu soir, vol de nuit improvisé ! Les cerfs-volants porteurs d'éclairage ne peuvent pas voler, le vent étant trop faible. Mais on peut admirer ces guirlandes pendues aux lignes de cerfs-volants légers. François Périault volera aussi et sera apparemment le seul à voir l'éclipse de lune le plus souvent masquée par les nuages...

Cliquer pour agrandirAu matin, BDC Henry a ouvert ses deux bols. Ils se refermeront souvent dans les calmes, mais BDC a un montage spécial pour les rouvrir : il tire un lacet qui referme l'arrière de l'ouverture ! Et dès que le bol se regonfle un peu, il relâche avec doigté le lacet... Le bol est reparti !


Cliquer pour agrandirFrançois fera voler aussi ce gonflable plat qui a une forte traction malgré son manque d'épaisseur !

Cliquer pour agrandirCe léger Drakkar volera bien aussi....

Cliquer pour agrandirUn cerf-volant de la famille des Pfalz ou Marconis. On en verra plusieurs, à voile avant unique ou séparée comme ici et aux courbures variables...


Cliquer pour agrandirEn voici un autre, celui de Jean-Pierre Schaeffer, assez grand et à voile avant en 2 pièces lui aussi.

Cliquer pour agrandirAvec ce vent très variable, je monte mon Rokkaku qui s'adapte tout seul à toutes les conditions de Force 0,5 à Force 6 ! Les vergues sont en tube carbone 4 dont la souplesse permet le cintrage facile sans jamais casser.


Cliquer pour agrandirJoël Goupil fait voler son étoile arrondie qui reste aussi en l'air quel que soit le vent !

Cliquer pour agrandirLa piste sera utilisée par beaucoup d'ULMs, de paramoteurs et même d'autogires dont l'envol long est toujours un peu inquiétant...

Cliquer pour agrandirJean-Marc Bardot a ressorti cette belle coccinelle réalisée pour un envol collectif du CVCF il y a quelques années !


Cliquer pour agrandirDans les locaux arrières de la ferme, Daniel Guignet a planté son exposition de cerfs-volants militaires. Déjà, à l'extérieur, il a placé son Saconney des ascensions humaines ! Ici divers trains de ce domaine, des Madiot avec ou sans ailes, des Pantenier, des Gomez...

Cliquer pour agrandirPour ces trains puissants, il fallait des matériels au sol d'une grande robustesse et des personnels entraînés...


Cliquer pour agrandirDes Cody, on en fabriquait en grande série, et de toutes les tailles !

Cliquer pour agrandirPlutôt que des trains, certains ont voulu simplifier en levant avec un cerf-volant unique... de taille énorme ! Je ne suis pas sûr que la sécurité y ait gagné : le décollage et l'atterrissage devaient être délicats. Et avec une panne sur un CV, un train ne tombait pas.


Cliquer pour agrandirLes treuils militaires étaient mécanisés, tout-terrains et très robustes...

Cliquer pour agrandirCes ballons, baptisés "saucisses", avaient, avec leur assiette cabrée, une portance aérodynamique importante. On les utilisait pour interdire un objectif aux avions...

Cliquer pour agrandirCertaines des toutes premières photos aériennes ont été prises sur la plage de Berck avec ses cabines roulantes qui permettaient aux dames de ne pas avoir à traverser la plage en "petite tenue" pour se baigner !


Cliquer pour agrandirDans l'autre moitié de l'appentis, l'Amiral a monté sa maquette du porte-avions FOCH. C'est un morceau (il se monte par tranches). Et de très nombreux éléments sont animés, éléments de bord du Foch (catapulte, ascenseur, radars,etc ) ou avions (hélices, rotors, feux...) le tout avec bruitage (annonces passerelles, moteurs, catapultes...).

Cliquer pour agrandirA partir de tout cela, l'Amiral montre toute une séquence de fonctionnement avec décollage (oui, l'avion monte vers une potence, hissé par des fils fins), préparation à l'appontage, hélicoptère de secours mis en route et décollé, voyants, miroir d'appontage et descente vers les brins d'arrêt !


Cliquer pour agrandirIl y a aussi des maquettistes d'un style différent qui font voguer sur une piscine improvisée des créations très diverses, certaines disproportionnées avec le petit bassin offert...

Cliquer pour agrandirEt voilà des modèles plus "fantaisie" mais qui fonctionnent aussi bien... Un petit problème : dans le bassin, l'eau est basse et il faut sauter dedans pour mettre les bateaux à l'eau, alors ça ne vogue pas beaucoup...


Cliquer pour agrandirLes voltigeurs sérieux reprennent, avec fumées à l'appui pour laisser une trace des figures effectuées...

Cliquer pour agrandirIci la lumière s'y prête mieux et on voit la figure déclenchée effectuée, en fait une vrille montante qui nécessite une bonne vitesse de départ et beaucoup de g's au déclenchement...

Cliquer pour agrandirRetour aux cerfs-volants avec cette sorte de Rokkaku aux épaules larges et plein de pompons, oeuvre, je pense, de Marc Devise (ou importée...).


Cliquer pour agrandirDans les "petites" maquettes, il y en a quand même d'impressionnantes, comme ce planeur qui fait bien 10 m d'envergure à vue de nez ! Il a l'air aussi fin que les vrais planeurs de performance modernes... Il effectuera des vols, tracté puis largué par son remorqueur à moteur... Ca se passera juste sous les nuages, donc bien haut !

Cliquer pour agrandirUn autre genre avec cette très grosse machine de voltige !

Cliquer pour agrandirJe venais pour voir le vol des grands rapaces, mais c'est retardé. Je prends quand même quelques images, d'abord la fauconnière (?) avec un petit duc et un vrai aigle !


Cliquer pour agrandirPuis pour revenir dans mes CVs figuratifs, une chouette Harfang dont on voit bien qu'elle n'a pas de huppes aux oreilles comme les hiboux, contrairement à la mienne, j'ai honte...


Cliquer pour agrandirA voir le bec, les proies atteintes n'ont pas beaucoup de chances !


Cliquer pour agrandirUne mignonne petite chouette Effraie dont le pâle visage... effrayait les populations !


Cliquer pour agrandirPlus loin, un clan indien a installé son campement, avec 2 tipis et pas mal de matériel typique. Le public peut visiter l'intérieur...

Cliquer pour agrandirDans le tipi, un lit où ils dorment, un piège à rêves et une peau (de loup ?)...

Cliquer pour agrandirDans l'autre tipi, un lit aussi avec une protection autour contre la lumière et divers vêtements et fourrures !


Cliquer pour agrandirCa y est, la présentation en vol commence. Les spectateurs se sont assis en rond. La fauconnière vient avec une effraie que le fauconnier appelle sur son gant de l'autre côté !


Cliquer pour agrandirLa chouette en liberté mais sans désir de fuir va rejoindre l'autre partenaire, appâtée par un bout de volaille (de poussin sans doute)...


Cliquer pour agrandirLa voilà arrivée sur le gant du fauconnier qui lui a donné son bout de volaille... Elle a toujours aux chevilles les "lacs", ces courroies qui servent à la tenir ou à l'attacher à un perchoir.


Cliquer pour agrandirC'est le fauconnier qui commentera les événements. Au poing, un petit duc, africain je crois....

Cliquer pour agrandirLà, c'est du sérieux, l'aigle est passé au ras des têtes, on recommande bien de ne pas lever les mains...

Cliquer pour agrandirLa fauconnière y a mis les 2 mains pour stabiliser l'arrivée de l'aigle.


Cliquer pour agrandirVoilà, la belle et la bête, fin du show. On ne fait pas voler maintenant le faucon qui met quelquefois une demi-heure à revenir, on verra ça vers 18 h 30, il rentrera bien pour diner...


Cliquer pour agrandirLes cervolistes ont eu droit à un créneau pour présenter en vol et commenter leurs oeuvres sur la piste... Je n'étais pas là, mais Jean-Marc a présenté son Albatros (en précisant bien le créateur, merci).


Cliquer pour agrandirIl a gardé son prestige, et il me semble qu'il vole de mieux en mieux...


Cliquer pour agrandirJe repasse vers les paramoteurs, En voici avec des roulettes et un siège de luxe. Le grand a un petit frère, moins puissant, je suppose... C'est peut-être un moteur de paramoteur "sac à dos".

Cliquer pour agrandirLe week-end se termine mais il y a encore quelques fanas en vol comme ce grand Saconney....

Cliquer pour agrandirJean-Luc Vansnickt fait voler l'Albatros de Jean-Michel Gadomski. Une mauvaise nouvelle est venue aujourd'hui. Après le décès de Jean-Michel, Lulu son épouse n'a plus pu supporter sa perte et est partie elle aussi. On les regrette beaucoup tous deux !


Cliquer pour agrandirLa fête est finie, même le soleil se couche. Mais Gérard Vauchan offre encore un repas en commun ce soir (et même demain si certains restent !)...


Blond 2018 : Un festival très particulier avec de nombreux centres d'intérêt hors les cerfs-volants : avions, ULMs, voltige, maquettes, indiens, oiseaux, etc.
Une bonne ambiance tout au long dans un immense terrain qui peut accueillir tout ça et une organisation familière et plus que généreuse ! Je reviendrai l'an prochain !
haut