Estivol 2016 (Monts-de-Blond).

Cliquer pour agrandirEstivol, un peu au Nord de Limoges, près de Bellac, est l'oeuvre de Gérard Vauchamp, un homme très actif qui a signé là sa Vingtième Edition ! Je prends la route tranquillement, un bout d'autoroute et arrêt/buffet à Beaugency, au bord de la Loire, j'adore les vues sur ce fleuve....

Cliquer pour agrandirA Beaugency, je longe le modeste atelier de Joël Goupil... et je continue jusqu'au terre-plein sur la Loire.

Cliquer pour agrandirDu terre-plein, on a une jolie vue, en particulier sur le pont ancien, trop long pour la photo !


Cliquer pour agrandirAprès mon déjeuner, je prends le pont vers le sud, encore 250 km à faire... !

Cliquer pour agrandirArrivée vendredi en fin d'après-midi, le parking est déjà bien occupé et beaucoup de cervolistes en l'air...

Cliquer pour agrandirSamedi matin, petit tour des stands. Le parc des avions est plein d'originalités remarquables, comme ce pulso-réacteur. En gros, un statoréacteur est un tube avec un clapet, on allume le carburant, le clapet se ferme et les gaz sortent par la tuyère, propulsant la chose. Le clapet est aspiré par le contrecoup de l'explosion, l'air frais s'introduit, en même temps que du carburant, etc... le tout dans un bruit assourdissant, on ne peut plus se parler sur tout le terrain !


Cliquer pour agrandirUn avion plus classique, avec un moteur à explosion, et sans doute de voltige !

Cliquer pour agrandirIl y a même un appareil avec un vrai moteur à réaction, doté de chambres de combustion, d'un compresseur et d'une turbine, beaucoup moins bruyant ! Je ne connais pas la durée de vie de l'engin, quand on voit les techniques et matériaux spéciaux nécessaires sur les vrais !

Cliquer pour agrandirUn appareil classique (Pilatus ?) en cours de ravitaillement avec une petite pompe à manivelle actionnée à la main !


Cliquer pour agrandirCet appareil, de voltige sans doute au vu de la surface des gouvernes montre le mode de construction : armature en contreplaqué un peu épais (1 cm ?) et peau idem mais de 1 mm qui raidit le total et assure l'aérodynamisme (et l'esthétique !). On voit les 2 réservoirs, carburant et huile pour les traînées en cours de présentation. Et aussi les guignols et les câbles pour les gouvernes arrières.

Cliquer pour agrandirLes maquettistes "bateaux" sont présents aussi devant leur petit bassin en balles de paille + bâche avec des maquettes d'une finesse de détail incroyable...

Cliquer pour agrandirL'un des avions à stato a pris l'air en un vol extrêmement rapide, il est annoncé 300 km/h, avec des évolutions bien sûr d'une grande ampleur !


Cliquer pour agrandirLe deuxième stato a rejoint le premier, il est encore plus puissant et rapide, ils se débrouillent pour évoluer ensemble, l'un coupant dans les virages...

Cliquer pour agrandirPetit tour aux Jardins du Vent. Je ne connais pas celui-ci, peut-être l'un des commerçants qui présente sa panoplie !


Cliquer pour agrandirIl y a aussi bien sûr Bernard JUSSERAND et Joël GOUPIL, et ici, Marie-Claude qui a droit à un riche podium pour mettre en valeur ses créations !


Cliquer pour agrandirPlus loin, Pierre Morvan a entouré ses moulinets originaux d'une guirlande esthétique et protectrice...


Cliquer pour agrandirDans le bout, une initiation au tir à l'arc, avec un râtelier d'armes pour tous les âges et toutes les tailles !


Cliquer pour agrandirMonsieur Coudouli a planté de nombreuses créations, comme cette énorme fleur et tient un atelier pour les enfants (au fond de la photo) !

Cliquer pour agrandirIl a aussi planté ses tipis qui servent de support à la ligne de ses nombreuses banderoles qui forment un superbe ensemble !

Cliquer pour agrandirA l'autre extrémité de la surface publique, des boutiques de restaurations et quelques attractions foraines qui rappellent des souvenirs comme un tir à la carabine ou cette pêche aux canards entièrement d'époque !


Cliquer pour agrandirA côté de la ferme, cet avion si particulier avec 2 ailes l'une derrière l'autre. C'est un Pou du Ciel, avion toujours de construction amateur qu'il est impossible de faire décrocher et qui a servi pendant la guerre à des déposes en campagne sur des terrains de taille ridicule pour la Résistance... C'est l'ancêtre des ULMs et de la construction amateur.

Cliquer pour agrandirMouche s'escrime pour faire voler à la fois ses 2 dernières créations...

Cliquer pour agrandirEt voilà, il a réussi, ça valait le coup, ils sont beaux !


Cliquer pour agrandirCôté aéronautique, passage d'un planeur remorqué par un avion léger. Malheureusement, il ne peut pas larguer car compte-tenu des conditions (vent faible ?) il annonce qu'il ne pourrait pas redécoller !

Cliquer pour agrandirVisite au Foch qui est une pièce incontournable du festival. Le pacha est en fait un menuisier qui a tout construit lui même, après être allé prendre des mesures sur le bateau (une visite plus 4 fois 4 h !)... Il n'a pas de lien avec l'aviation mais connaît et rapporte toutes les manoeuvres aviation (envols avec catapultages, appontages...) le tout raconté et animé par un tas de petits mécanismes et de bruitages (réels enregistrés !). Les avions sont catapultés et montent ensuite jusqu'à disparaître dans le nuage blanc, à gauche ! Idem pour l'atterrissage et la prise du brin d'arrêt par la crosse !


Cliquer pour agrandirCette mauvaise photo en lumière insuffisante, pour montrer quand même le nombre et la finition de tous les détails : superstructures, avions, véhicules, personnels... Le Pedro, hélicoptère de sécurité qui vole pendant les mouvements aviation décolle réellement, rotor tournant !

Cliquer pour agrandirOn a vu l'appontage avec fonctionnement du "miroir" de pente et du miroir de secours, feux de signalisation variables, etc. !


Cliquer pour agrandirPour info, le boîtier de commande des feux, bruitages, mouvements, etc. plutôt encombré là-dessus !

Cliquer pour agrandirAu dehors, décollage du deuxième vol des montgolfières profitant du peu de vent. Il faut en effet du temps calme, il y a eu un vol tôt ce matin, et il y en aura encore un ce soir, avec atterrissage juste avant la nuit !

Cliquer pour agrandirSi les décos sont différentes (celles des sponsors), les formes sont majestueuses et très semblables !


Cliquer pour agrandirDans le ciel, les paramoteurs s'en donnent à coeur-joie, semblant même improviser des formations organisées !

Cliquer pour agrandirAvant d'aller au repas offert, un petit pot entre amis et entre les camping-cars. A gauche, derrière la photographe, Coudouli si vous ne le connaissez pas !


Cliquer pour agrandirLe soir tombe, une aile volante portant 2 puissants feux bleus en bouts d'ailes évolue...

Cliquer pour agrandirIl y a aussi quelques cerfs-volants bien éclairés... J'ai voulu faire voler la Mauve, assez blanche pour la nuit, mais le vent s'est écroulé d'un coup en dessous d'une certaine hauteur et je suis retombé verticalement d'un coup, comme le Cody de François.

Cliquer pour agrandirDes cerfs-volants avec d'autres éclairages, moins puissants. On trouve maintenant facilement des ensembles tout conformés, avec un programmateur qui fait varier les couleurs et les formes...


Cliquer pour agrandirL'avion éclairé porte même maintenant des chandelles romaines en bout d'aile...

Cliquer pour agrandirUn petit bout de feu d'artifice qui m'a plutôt semblé venir du sol !


Cliquer pour agrandirUne maquette ultra-légère (Depron ?) et très motorisée, entre les mains d'un as, multiplie les figures, par exemple du stationnaire vertical en tonneaux ! Ses arêtes sont matérialisées par des lignes de puissantes Leds... Et il lance lui aussi des artifices pyrotechniques...

Cliquer pour agrandirBien sûr, les Pirates du Ballon ont lancé quelques-unes de leurs montgolfières en papier, sphériques et beaucoup plus grosses que celles habituelles... (voir plus bas).

Cliquer pour agrandirDimanche matin, après avoir digéré le bon repas du soir, je refais un tour dans les stands... Innovation amusante, ce cerf-volant pratique devrait avoir du succès, c'est un petit Sled gonflable vendu avec la ficelle dans un solide petit étui qui tient dans une poche (une grosse quand même)...


Cliquer pour agrandirComme tous les ans, les autogires font partie de la fête (au moins une)... Les passagers se pressent pour un baptême de l'air qui sort de l'ordinaire avec cette machine puissante et évolutive qui termine moteur coupé depuis quelques centaines de mètres jusqu'à l'atterrissage inclus...

Cliquer pour agrandirUn Deltaplane de haut niveau avec carrosserie biplace, train d'atterrissage et aile rigide à double peau très performante ! Il donne aussi des baptêmes et monte à haute altitude pour... larguer un parachutiste !


Cliquer pour agrandirLes Ballons Pirates construiront tout au long du festival des montgolfières papier de toutes tailles. Celle-ci est énorme et très décorée par un patchwork de papiers eux-mêmes bariolés...

Cliquer pour agrandirLe ballon terminé passe au banc d'essai, une longue perche/girafe et en bas, un petit banc avec une soufflante (d'air froid, c'est juste pour gonfler et vérifier les collages)...

Cliquer pour agrandirEt voilà, elle est gonflée, une taille monstrueuse par rapport aux réalisations habituelles (je ne parle pas des montgolfières brésiliennes de 40 m de diamètre !)... Dire qu'elle va partir Dieu-sait-où pour un seul vol au gré des vents...


Cliquer pour agrandirIls présentent leurs réalisations passées et leurs possibilités d'animation de fêtes diverses...


Cliquer pour agrandirDans un autre hangar, un cirque qui rappelle le détail du porte-avions vu plus haut... Avec une illumination de fête, des chevaux, des fauves, des roulottes, des camions et un grand Barnum !


Cliquer pour agrandir Beaucoup des détails sont animés comme le cycliste sur son fil qui fait des allers-retours devant le Bar, ou les chevaux cabrés qui tournent sur la piste...


Cliquer pour agrandirBien sûr, sur les milliers de contacts, actionneurs et mécanismes, il y a toujours quelque chose qui cloche... Le propriétaire ne fait pas une sieste à l'ombre mais répare le cycliste qui ne veut plus reculer, sans doute à cause du coup de doigt d'un spectateur indélicat qui lui a fait faire un tour sur son fil...

Cliquer pour agrandirDans le même hangar, des simulateurs où on peut s'essayer, et de très jeunes pilotes se débrouillent plutôt bien.
Daniel Guignet a monté une expo du vol avec ascension humaine, Cody, nacelle et tout, taille 1/1, pas des maquettes...

Cliquer pour agrandirAu dehors, les conditions sont un peu grises mais quand même plus que volables, et du coup le ciel se peuple de cerfs-volants de tous types...


Cliquer pour agrandirLe vent n'est quand même pas démentiel et les Rollers sont bien adaptés...


Cliquer pour agrandirFrançois Périault vole aussi avec son delta grand mais léger, doté d'un petit pan supplémentaire de toile à l'arrière, pour augmenter la portance ou pour stabiliser ?


Cliquer pour agrandirVole aussi un Delta avec un caisson Conyne et un Harfang semblable au mien mais plus résistant pour voler "outdoor"...


Cliquer pour agrandirClou du festival, la montgolfière dirigeable, ou le dirigeable-montgolfière est amené dans sa remorque. Il commence à se gonfler, à l'air froid d'abord pour lui donner sa forme...

Cliquer pour agrandirUn ventilo puissant l'alimente via la manche à air grise, et la nacelle commence à apparaître...

Cliquer pour agrandirLa manche de gonflage a été enlevée, le trou refermé et le brûleur a commencé à agir... Le vent de côté couche encore l'engin sur sa nacelle...


Cliquer pour agrandirEt voilà, les préparatifs sont terminés, l'appareil est en position et en ordre de vol, plus qu'à chauffer un peu plus...


Cliquer pour agrandirEt c'est décollé, l'hélice lancée et le monstre peut se déplacer par ses propres moyens. Notez les gouvernes gonflées à l'arrière des dérives, raccordées par une partie souple et commandées par des câbles...


Cliquer pour agrandirL'aéronef passe au-dessus de nos têtes, même pas peur ! On voit la nacelle, l'hélice rouge et son moteur à l'arrière puis, en remontant, les bouteilles de gaz, et à l'avant le pilote qui tire des ficelles pour les gouvernes. Un carré est découpé dans la toile pour admettre de l'air pour le brûleur que l'on voit à l'intérieur...


Cliquer pour agrandirAvec quelques passagers (VIP ?), la machine fait un grand 360° au-dessus de la piste (les avions sont posés) très calmement, mais on sent une bonne maniabilité...

Cliquer pour agrandirEn finale pour l'un des 3 ou 4 atterrissages, on ne sent pas de difficulté même si la manoeuvre se fait lentement (il faut déjà que l'air refroidisse !)... Le contact avec le sol est très doux...

Cliquer pour agrandirLes montgolfières (les rondes) repartent avec leur plein de passagers pour le dernier vol du week-end...


Cliquer pour agrandirUn dernier vol de montgolfière papier, une grosse...


Cliquer pour agrandirJe dormirai ici ce soir comme beaucoup de participants, d'ailleurs Gérard offre un dernier repas d'aussi bonne qualité, ce serait dommage de le manquer ! Je referai un arrêt à Beaugency, sur la petite route du bord de Loire avec vue pittoresque par une trouée dans les taillis...


Estivol 2016 : L'accueil est sympathique et il y a beaucoup de domaines variés à voir ce qui fait en partie l'intérêt de la rencontre ! Quant au cerf-volant, comme d'habitude il y a un vent... limité mais je suis équipé pour, donc un bon week-end que je n'ai pas voulu manquer et je ne le regrette pas !

haut