Dangé-Saint-Romain 2016.

Cliquer pour agrandirDange, au sud de Tours et près de Chatellerault... Comme beaucoup, je n'ai pas rentré les coordonnées fournies par l'organisateur, et je me rends à l'ancien terrain... Personne, et rien qu'un champ de blé ! Me serai-je trompé de semaine ? Je vérifie, puis je vais voir à l'Office de Tourisme. Fermé, bien sûr, mais une affiche en vitrine donne des indications ordinaires et claires.

Cliquer pour agrandirAprès maintes conversations, l'organisateur Jean-Philippe nous invite à nous regrouper autour d'une table préparée, "chacun apportant son repas". Je fais ça, mais en fait, l'organisation a prévu des salades, un plat et un dessert. Avec ce qu'ont apporté les donateurs habituels (Bernadette, Chantal et autres) on ne pourra pas en venir à bout !

Cliquer pour agrandirSamedi matin, Marie-Claude et Jean-Marc ont dû se lever vers 6 h et leur jardin est déjà planté, leur laissant le temps de participer à l'organisation à laquelle ils travaillent depuis plusieurs jours ! François Guzman finit de planter ses chevaux stylisés et ses moulinets divers.


Cliquer pour agrandirLe jardin de Marie-Claude est déjà bien fourni, mais elle ne cesse de l'accroître et de l'améliorer !

Cliquer pour agrandirPlus loin, une belle maison a été ornée d'une tour un peu prétentieuse, plutôt style Walt Disney que tourangeau ! Mais elle doit offrir une splendide vue sur la belle campagne environnante.

Cliquer pour agrandirLe terrain de vol se limite au talus au premier plan, protégeant le champ de maïs où on peut quand même tomber voire marcher sans dégât pour les cultures...


Cliquer pour agrandirFrançois monte un nouveau moulinet à base d'entonnoirs ! Simple, mais il a dû construire un moyeu et des bras (chacun à 3 pièces) ajustés au moyeu à frottement doux pour régler l'angle selon le vent...

Cliquer pour agrandirIl y a du vent, mais pas trop fort ce matin. Je monte ma Mauve bien adaptée à cette force. Bernard utilisera beaucoup son hibou. Il y a aussi en vol 2 Jessicas et un Ostende Bird de Joël Goupil.

Cliquer pour agrandirIl n'y a pas que des cerfs-volants sur cette fête de la Musique. Ici, un atelier d'initiation des petits à la pâtisserie ! Chacun a son uniforme et s'affaire sur les directives du maitre-pâtissier !!!


Cliquer pour agrandirIls apprennent à faire des bouboules rondes... mais qui fondront au four pour donner des macarons plats !

Cliquer pour agrandirInauguration officielle. J'ai d'abord cru que ce monsieur en beau costume et décorations pendantes était le maire, mais en fait non....

Cliquer pour agrandirMonsieur le Maire est sur l'estrade expliquant la genèse du mini-stade et remerciant les participants et sponsors ! Le stade sera encore amélioré dans les années suivantes (skate-park rénové, comme les bâtiments de servitude et les abords).


Cliquer pour agrandirLa grande création est ce terrain destiné au Basket et entouré de grilles devant résister aux gamins les plus violents ou aux tirs en force et déjà accaparé par de jeunes footeux qui ont quand même libéré le terrain pour la cérémonie. Deux jeunes filles coupent ensemble le ruban symbolique...

Cliquer pour agrandirJ'ai remonté ma Mauve, dans un vent un peu plus fort, ça la courbe nettement mais les modifs récentes lui permettent encore de résister malgré sa souplesse (liée à ses 175 g !) !


Cliquer pour agrandirDom est venu avec sont lot de cerfs-volants divers qu'il fabrique lui-même, mais avec une qualité professionnelle !


Cliquer pour agrandirJean-Philippe qui organise le côté cervolistique de la rencontre a sorti son beau Rokkaku, grand, coloré et très stable.


Cliquer pour agrandirJe pense que celui-ci est de Brice, qui est venu avec Bruno Claes.


Cliquer pour agrandirSous le hibou de Bernard, un des aigles achetés à Marc Devise. Une silhouette réaliste et une structure particulière avec un tube courbé SOUS l'aile et qui tend l'envergure !

Cliquer pour agrandirLe stationnement des cervolistes se fait en bordure du terrain ! C'est calme, il y a des toilettes voisines et on peut changer de cerf-volant sans faire des kilomètres ou traîner toute la panoplie sur le terrain pour assurer...

Cliquer pour agrandirLe vent n'est pas très fort, avec des hauts et des bas et turbulent. Je sors mon Rokkaku, très peu cintré et qui supporte une large gamme de vent. Le lancement est difficile derrière le masque d'une haie proche et d'une rangée de peuplier plus lointaine...


Cliquer pour agrandirMarc Devise a sorti de ses soutes ce flow-form coloré et à traîne qui doit le stabiliser et le fait sortir de l'ordinaire...

Cliquer pour agrandirA l'autre bout, c'est la Fête de la Musique avec une scène qui supporte ici un guitariste et une gentille chanteuse...

Cliquer pour agrandirBruno a courageusement monté sa roue ! Elle tient l'air dans les vents moyens, mais retombe à la moindre baisse, sur la tranche en général ! Alors Bruno préfère la laisser au sol, on appelle ça pudiquement "exposition statique"...


Cliquer pour agrandirMotivé du coup, Brice sort aussi la sienne et l'assemble...

Cliquer pour agrandirComme Bruno, il décollera bien dans les conditions favorables mais n'osera pas trop monter !


Cliquer pour agrandirLes tentatives se terminent souvent sur la tranche, sans vitesse heureusement...

Cliquer pour agrandirBrice va tenter un nouvel essai, il attend que le bénévole de service ait remis la bête en position !


Cliquer pour agrandirIn fine, les deux roues terminent en exposition statique ! C'est quand même intéressant pour les profanes qui découvrent cette machine surprenante !

Cliquer pour agrandirAu soir, repas aux plateaux dans le barnum dont on a fermé 3 côtés. Heureusement car la météo a décidé d'arroser ça, et violemment !

Cliquer pour agrandirIl n'y a pas un nombre démentiel de cervolistes, le terrain est plus petit que la dernière fois mais finalement, ça rend l'ambiance plus intime et sympathique !


Cliquer pour agrandirFinalement, le soleil se couche derrière la dentelle de peupliers !


Cliquer pour agrandirMais il fait bon et les convives ne sont pas pressés de quitter la table bien qu'il ne pleuve plus...

Cliquer pour agrandirFinalement, malgré un vent plus que limite, Bruno se lance avec son delta couvert de Leds changeantes mais qui l'alourdissent quand même un peu...


Cliquer pour agrandirLa lune est pleine et surveille les efforts de la concurrence un peu narquoisement...

Cliquer pour agrandirBruno a réussi à décoller et à accrocher un vent suffisant en déroulant toute la longueur du terrain et en courant !


Cliquer pour agrandirPoussé par l'exemple, Brice sort son Delta aussi, illuminé idem, mais un peu moins. Après quelques essais, il parvient aussi à rester en l'air Ca fait un vol de nuit intéressant pour les spectateurs...

Cliquer pour agrandirDimanche matin, à peu près le même temps... Nous volerons toute la journée, mais par intermittences, en tout cas sans pluie, c'est bien agréable !

Cliquer pour agrandirLe vent est vraiment faible, là, alors je sors mon Harfang d'Indoor qui se morfond dans son sac depuis bien longtemps... Il vole toujours bien mais le vent montant un peu, il se vrillera et bougera dans tous les sens...


Cliquer pour agrandirEnfin, pour le moment, il vole bien mais je n'ose pas le faire monter par crainte d'une survente (pour lui). Brice sortira aussi le sien, nettement plus robuste qu'il montera beaucoup plus haut...

Cliquer pour agrandirPlus tard, je monterai aussi la Mauve, encouragé par une spectatrice qui a l'air bluffée, ça fait toujours plaisir ! Et puis je prendrai la route, un petit bout sans hâte ce soir. Je passe devant le joli château de Montpoupon, transformé en une demeure Renaissance vers l'an 1500 et rénové en 1920.


Cliquer pour agrandirJ'ai prévu de passer la soirée à Montrichard, son donjon est très massif et impressionnant, ressemblant à celui de Loches (voir mon reportage Dangé-St-Romain 2014), construit comme lui sous le cruel Foulque Nerra... Mais on ne le voit pas depuis les rues étroites et son accès est fermé par un musée payant (et fermé à cette heure)...

Cliquer pour agrandirD'ailleurs cet accès est difficile à trouver. Je suis les indications, mais je me trouve face à cette belle église de la Vraie-Croix, dans une impasse...

Cliquer pour agrandirJe continuerai donc ma route jusqu'à Chaumont, qui domine le coteau sur la Loire qui lui offre une vue admirable... Une exposition de jardins y a lieu tous les ans avec des paysagistes du monde entier, dans les jardins et sur le flanc du coteau.


Cliquer pour agrandirLa Loire s'étale sans inonder les rives mais de justesse et le courant y est très fort... Elle pourrait monter encore un peu et envahir les zones végétales plates où niche une myriade d'oiseaux !


Cliquer pour agrandirJe dinerai là, avec la vue, et un spectacle inattendu : un envol de montgolfières se prépare sur l'autre rive...


Cliquer pour agrandirUne autre montgolfière partie d'un peu plus loin survole ses copines et leur donnera le signal du départ, comme pour les oies...


Cliquer pour agrandirCa y est, les montgolfières d'en face décollent... Elles ne partent pas ensemble mais avec un intervalle de l'ordre de 2 minutes, la coccinelle d'abord, et la plus grosse en dernier. Sans doute pour ne pas se gêner en vol...

Cliquer pour agrandirEt voilà, la dernière nous quitte, c'est la plus grosse avec des secteurs colorés verticaux...

Cliquer pour agrandirLe jour se termine, le soleil se couche sur la Loire et son port de gabares diverses mais à l'ancienne... Je dormirai ici, mais pas sur ce parking où je serais un peu trop isolé ce soir quand tous les touristes seront partis...


Dangé-Saint-Romain 2016 : Un festival conjugué avec la Fête de la Musique ! Un très bon accueil très généreux et cordial, avec pas trop de cervolistes et un organisateur qui s'y connait en cerf-volant. J'y reviendrai avec plaisir si la fête est reconduite...

haut